Langues

Resize Text

+A A -A

Change Colors

Vous êtes ici

Vie Autonome

ARTICLE 19 DE LA CONVENTION RELATIVE AUX DROITS DES PERSONNES HANDICAPÉES

 

La Convention des Nations Unies relative aux droits des personnes handicapées (ONU CDPH) a marqué un tournant dans la façon dont les fournisseurs de services pour les personnes handicapées se doivent d’aborder leurs travail: loin de l'approche paternaliste mais plus vers une orientation fondée sur les droits de l'homme sur l'inclusion, le soutien autogéré et la pleine participation des personnes en situation de handicap dans la société.
 

L'article 19 de la Convention des Nations Unies établit le droit de toutes les personnes handicapées à vivre dans la communauté, avec les mêmes choix et opportunités que tous. L'article comprend également que les États signataires devraient veiller à ce que:

  • Les personnes handicapées aient la possibilité de choisir leurs lieux de résidence, où et avec qui afin qu’ils vivent sur une base d'égalité avec tous. Il faut absolument que les personnes en situation de handicap ne soient pas obligées de vivre dans un milieu de vie spécifique et institutionnalisé.
  • Les personnes handicapées aient accès à une gamme de services de soutien communautaires résidentiels et d'autres à domicile, y compris l'aide personnelle nécessaire pour leur permettre de vivre et être inclus dans la communauté, et ainsi éviter isolement et ségrégation.
  • Les services et installations pour la population générale soient également offert aux personnes handicapées, et soient adaptés à leurs besoins

GROUPE D'INTÉRÊT SUR LA VIE AUTONOME

 

En tant que réseau de prestataires de services, nous visons à une mise en application correcte de la convention des Nations Unies et encourageons le besoin d'innovation et de modernisation dans le secteur des services. Toutefois, en raison des nombreux défis auxquels notre secteur rencontre actuellement (vieillissement, crise, austérité, un personnel de qualité), il y a eu des progrès limités envers le soutien aux droits des personnes handicapées de vivre de façon autonome.

 

Une vie indépendante n'est possible que s’il y des services et des systèmes de soutien mis à disposition. En tant que tel, l’EASPD a créé un Group d'Intérêt (GI) pour la vie autonome qui a pour but de trouver et proposer des solutions à ces défis.


PUSH EUROPE

 

Une des initiatives du groupe d'intérêt était de créer, en Novembre 2012, à Paris, entre EASPD et deux partenaires - la FEANTSA et le CECODHAS - un réseau informel appelé PUSH Europe. Le but de cette initiative est de contribuer au développement et à l'amélioration des logements subventionnés par l'identification, le partage, le développement et le transfert de savoir-faire et bonnes pratiques.
 
Pour de plus amples informations sur l'initiative, n'hésitez pas à lire la notice de Push Europe.


GROUPE D'EXPERTS EUROPEENS SUR LA TRANSITION DE L'INSTITUTIONNEL VERS DES SOINS COMMUNAUTAIRE (GEE)

 

La Désinstitutionalisation (DI) décrit le processus de transition des soins en institution vers des soins en communauté. Ce changement est basé sur le respect de la dignité humaine, l'égalité et les droits de l’homme. Le soutien communautaire est aussi beaucoup plus efficace que la prise en charge institutionnelle.

DI est un processus complexe, qui comprend le développement de services de qualité dans la communauté ainsi que la fermeture prévue de longue institutions résidentielles et le transfert de ressources du système institutionnel vers des solutions de rechange communautaires. Elle consiste à favoriser l'accès aux services traditionnels tels que le logement, la santé, l'éducation, l'emploi, la culture et les loisirs, ainsi que la prestation de services plus spécialisés pour répondre aux besoins de soutien individuels. DI est un processus encore incomplet et très fragmentée à travers l'Union européenne. Il existe des variations considérables dans la mesure où les soins institutionnels ont été remplacé par les soins communautaires de haute qualité, à la fois géographiquement et en fonction des différents groupes ciblés.
 

Le Groupe d’Experts sur la transition des soins en institution aux soins de proximité (EEG) a été créé en 2009 par une large coalition d’organisations européennes (voir composition dans la rubrique partenariat) avec le soutien du Bureau régional en Europe du Haut-Commissariat aux droits de l’homme (HCDH). La composition de la coalition des organisations de la société civile était: la COFACE (Confédération des organisations familiales dans l'UE), l’EASPD (Association européenne des prestataires de services pour les personnes handicapées), EDF (Forum européen des personnes handicapées), ENIL / ECCL (Réseau européen pour la vie autonome / Coalition pour l'intégration communautaire), ESN (European Social Network), Eurochild, la FEANTSA (Fédération Européenne des Associations Nationales Travaillant avec les Sans-Abri), Inclusion Europe, Lumos, Santé Mentale Europe, et UNICEF.

En 2012, le groupe a publié des lignes directrices européennes communes et une boîte à outils sur l'utilisation des fonds de l'Union européenne pour le passage des services institutionnels vers les soins communautaires (http://deinstitutionalisationguide.eu/).


COORDONNEES

 

Katrijn Dekoninck, Chargée de Projet et de Liaison

+32 2 282 46 13

katrijn.dekoninck(at)easpd.eu