Langues

Resize Text

+A A -A

Change Colors

Vous êtes ici

Notre Histoire

UN ROAD TRIP JUSQU'AU PORTUGAL!
 

Tout a commencé avec un road trip en voiture de 2500 km, 30 heures de route, non-stop, pour cinq représentations en provenance du Nord de l’Europe afin d’assister à une conférence au Portugal. Le secteur fonctionnait comme ça dans les années 90; une approche relativement amateur et peu structurée entre les préstateurs de services à travers l'Europe.

Cette approche a peut-être apporté de mémorables histoires aux personnes présentes, mais c’était tout autant un frein au développement de solutions répondant aux besoins et objectifs du secteur.

C’est sur cette base, ainsi que sur les 30 heures de route parcouru en voiture, qu’ont commencé les discussions sur la possible création d’une structure européenne déstinée à améliorer et à structurer la coopération entre préstateurs de services en Europe.

C'était en 1994.


COMMISSION EUROPEENNE: "ORGANISEZ VOUS!"
 

En 1995, suite à une réunion avec un haut fonctionnaire de la Commission européenne, notre secrétaire-général Luk Zelderloo a demandé à celui-ci pourquoi il leur était si difficile de comprendre nos objectifs.

La réponse paraissait plutôt sévère à l'époque mais le fonctionnaire avait raison quand il nous a demandé de nous organiser afin d’avoir un message plus clair.

Et c'est précisément ce que nous avons fait! Suite à de longues discussions, 5 partenaires ont formellement établi l'EASPD en 1996. Néanmoins, nous avons dû attendre 3 années supplémentaires avant notre premier boom d’adhésion. Ceci nous a ensuite permis d'améliorer nos relations avec les institutions européennes et de commencer à avoir une voix politique en Europe.

Malgré ces développements, l'EASPD a dû attendre jusqu'en 2001 avant d’avoir son premier employé administratif pour seulement 4 heures par semaine. 

En 2005, EASPD a continué de croître et a ouvert sa base d'adhésion aux fournisseurs de services émanant des pays membres du Conseil de l'Europe, en plus des seuls pays membres de l'Union européenne. Nous sommes aussi devenus entièrement professionnalisées, en ouvrant un bureau à Bruxelles avec Luk Zelderloo comme Secrétaire Général, poste qu'il occupe encore aujourd'hui.


L'IMPORTANCE DE LA CONVENTION DES NATIONS UNIES
 

2006 a été une année clé pour notre travail à Bruxelles puisque la  Convention des Nations Unies relatif aux droits des personnes handicapées a été adoptée.

Cette Convention, ratifié à ce jour par la majorité des états membres ainsi que par l’UE elle-même nous a permis d’avoir des instructions beaucoup plus claires quant à la direction à prendre en termes d'accès aux droits pour les personnes handicapées. La Convention des Nations Unies a ainsi fourni des réponses vis-à-vis de comment la société doit soutenir les personnes en situation d'handicap.

L'accent mis par la Convention sur l'importance du rôle des prestataires de services nous a permis de baser notre travail sur des bases juridiques, ainsi renforçant notre position vis-à-vis de nos partenaires à Bruxelles.

En effet, la logique de la Convention indiquant qu'il est nécessaire d'apporter des services sociaux vers les personnes handicapées, plutôt que l'inverse, est pleinement en accord avec la position que nous soutenons depuis de nombreuses années.

Maintenant que c’est écrit sur papier, il est nécessaire que l'EASPD  travaille avec les institutions européennes afin de veiller à ce que cette logique soit pleinement mise en œuvre dans toute l'Europe.

Ainsi, par exemple, le fait que nous ayons que très peu d'implication directe dans le cadre européen des personnes handicapées, une organisation qui surveille la mise en œuvre de la Convention, démontre que les institutions européennes n'ont pas encore vraiment compris le rôle clé des préstateurs de services dans le soutien des personnes en situation d'handicap.


ENCORE DU TRAVAIL!
 

Malgré les progrès évidents depuis nos fameux road trips, cette occasion manquée ne fait que montrer qu'il y a encore beaucoup de travail pour l'EASPD à Bruxelles. C'est dans ces circonstances que nous souhaitons nous développer en tant qu'organisation et ainsi contribuer davantage à l'évolution des politiques européennes dans les domaines qui nous intéressent.

Nous pensons que nous avons l'expérience et le savoir-faire qui va nous permettre d'influencer de façon constructive la politique européenne et, par conséquent, d'améliorer les conditions de vie de plus de 60 millions d’Européens en situation de handicap.