Langues

Resize Text

+A A -A

Change Colors

Vous êtes ici

Fonds Structurels

 
CONTEXTE 

Le Fonds Social Européen (FSE) et le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) font partie de la politique de cohésion européenne, qui vise à créer une Europe plus solidaire et atteindre ainsi l'un des principes fondamentaux qui sous-tendent l'Union européenne. Afin de remplir sa mission, la politique de cohésion doit réduire les inégalités économiques, sociales et humaines entre les régions d'Europe.
 

Le FSE a été créé dans le cadre du traité instituant la Communauté économique européenne (CEE) en 1957 comme un instrument pour investir dans le capital humain Européen. Même dans ses premiers jours, il a été utilisé dans une perspective plus large, comme un fond pour promouvoir l'emploi, la participation sociale et l'inclusion.

 

Le FEDER a été institué en 1975. Il vise à renforcer la cohésion économique et sociale dans l'Union européenne en corrigeant les déséquilibres entre les régions. Il finance des entreprises (notamment les PME) à créer des emplois durables; des infrastructures liées notamment à la recherche et à l'innovation, les télécommunications, l'environnement, l'énergie et les transports, le soutien au développement régional et local et à favoriser la coopération entre villes et régions.

La stratégie Europe 2020 a donné encore plus d'importance au rôle que les Fonds structurels joueront dans la réalisation de ses 5 objectifs  phares, y compris les objectifs sociaux (éducation, emploi, et en particulier la réduction de la pauvreté).

Le cadre actuel des fonds structurels s'étend entre 2007 et 2013. Pendant cette période € 347 milliards ont été et continuent à être investis pour renforcer la croissance et contribuer à la cohésion économique et sociale. Le montant que chaque État membre reçoit dépend de son produit intérieur brut par habitant (PIB). La négociation pour le prochain cadre de financement des Fonds structurels a débuté en 2011 et sera conclu d'ici la fin de 2013.

Le programme d'investissement social, publié en Février 2013, comprenait aussi un document de travail sur l'investissement social à travers le FSE en donnant quelques indications sur la manière dont la Commission a l'intention d'utiliser les fonds structurels pour ainsi faciliter l'investissement social dans l'UE.


NOTRE TRAVAIL

Il est clair que l'utilisation des fonds structurels peut jouer un rôle clé en facilitant le travail des membres de l'EASPD dans de nombreux domaines. Par ailleurs, selon le principe de partenariat, les ONG doivent être impliqués dans toutes les étapes du processus des Fonds structurels (préparation, suivi, exécution et évaluation).

L’EASPD a suivi les négociations par la Plate-forme sociale et des services sociaux en Europe et a informé ses membres des résultats.

Avec le groupe européen d'experts sur la transition des soins en institution à base communautaire (EEG), nous avons également été activement impliqués dans le projet de la Boîte à outils sur l'utilisation des fonds de l'Union européenne pour la transition des soins en institution à base communautaire. La Boite à outils vise à aider les pouvoirs publics en Europe impliquées dans la programmation et la mise en œuvre des Fonds structurels de l'UE de prendre des décisions qui contribueront à améliorer la vie de plus d'un million de citoyens européens vivent actuellement en Europe.

 

L’EASPD est signataire de la campagne du Réseau européen contre la pauvreté « argent de l'UE pour la réduction de la pauvreté! ». Elle appelle les Présidents et Premiers Ministres des Etats membres de l'UE à respecter les objectifs en termes de réduction de pauvreté dans l'UE et la réduction de l'exclusion sociale comme indiqué dans la stratégie Europe 2020 et la politique de cohésion, et les incite à investir de l'argent de l'UE afin de réduire la pauvreté.

La Campagne du Réseau européen contre la pauvreté cherche à sécuriser:

  • L’allocation d'au moins 25% du budget de la politique de cohésion au Fonds social européen (FSE);
  • L’allocation d'au moins 20% du FSE à l'inclusion sociale et la réduction de la pauvreté.

COORDONNEES

 

Thomas Bignal, Chargé de Politique et de Communication

+32 2 282 46 11